Après avoir dévoilé les 208 II et Clio 5, début 2019, Peugeot et Renault vont une nouvelle fois se retrouver en confrontation directe, cet été, avec la révélation de la seconde génération de leur SUV urbain. Moteurs, prestations, technologies, prix… L’argus vous présente les forces en présence.

Mi-juin pour le Peugeot 2008 II, début juillet pour le Renault Captur II : pour la révélation officielle de leur nouveau SUV urbain, Peugeot et Renault continuent de se marquer à la culotte. Voici les atouts respectifs de nos deux protagonistes…

1 – Design

L’un et l’autre changent de carrure et de style. Mi-break, mi-SUV, l’actuel Peugeot 2008 a souffert de son manque de personnalité avant son restylage en 2016. Ce ne sera pas le cas de son successeur qui porte les gènes de la nouvelle 208 au niveau de la face avant et ceux du 3008 dans l’apparence globale.

2008 ii

Dans le camp adverse, les attributs de SUV et le design avenant du Captur ont assuré son succès commercial. Dès lors, à l’image de la Clio V, Renault aurait pu se contenter d’une simple évolution. Pour renouveler le leader de la catégorie, les designers ont toutefois affûté leurs crayons. Si la partie avant sera semblable à celle de la Clio, le Captur va muscler son jeu puisque les rondeurs du modèle actuel laissent place à des traits tirés, alors que les feux en forme de crochet étirent visuellement la partie arrière.

captur ii

2 – Habitacle

Sur ce chapitre, moins de surprises. Captur comme 2008 adoptent les planches de bord inédites de leurs petites sœurs. A la clé, une qualité perçue qui fait un bond en avant. Le Captur héritera du nouveau système multimédia EasyLink associé à des écrans tactiles de 7 ou 9,3 pouces ainsi que de l’instrumentation numérique de 7 pouces.

                                

Chez Peugeot, l’innovation est incarnée par l’i-Cockpit 3D avec sa dalle de 10 pouces alors que le GPS horizontal est disponible en 7 ou 10 pouces. Autre évolution : leur gabarit. En forte croissance pour le 2008, qui gagnera environ 15 cm en longueur (de 4,15 m à 4,30 m), et ce sera 8 cm de mieux pour le Captur (de 4,12 m à 4,20 m). Des centimètres supplémentaires au bénéfice de la place aux jambes et du volume de coffre, sachant que le Peugeot conservera sa banquette qui s’efface dans le plancher alors que celle du Renault sera toujours coulissante.

3 – Moteurs

CMP pour le Peugeot, CMF-B pour le Renault, nos deux petits SUV tricolores bénéficient d’une plateforme inédite, et leur palette de motorisations thermiques sera assez semblable. Le 2008 sera disponible avec le 1.2 PureTech (100, 130 et 155 ch) et le 1.5 BlueHDi (100 et 130 ch). Son adversaire disposera du 1.0 TCe (100 ch) et du 1.3 TCe (130 et 160 ch) en essence, et du diesel 1.5 Blue dCi (85 et 115 ch).

Rayon écolo, ils s’opposent là-encore puisque le premier se déclinera en version électrique de 136 ch (e-2008) alors que le second proposera un hybride rechargeable 1.6 e-Tech de 130 ch, puis un hybride classique.

4 – Equipement

A l’image de la Clio V, le Captur fera le plein d’aides à la conduite dès la finition de base avec le freinage actif avec détection des piétons et des cyclistes, l’aide au maintien dans la voie, l’alerte de distance de sécurité… Il proposera également le régulateur de vitesse actif avec fonction Stop&Go et l’assistance Trafic et Autoroute qui permet une conduite autonome. Excepté ce dernier équipement, le Peugeot disposera du même contenu de sécurité et ajoutera l’ouverture des portes à l’aide su smartphone. Contrairement à la 208, tous les 2008 seront équipés des crocs à LED. Enfin, tous deux proposeront en option un système de motricité renforcée pour aller dans les chemins.

5 – Prix et gamme

Commercialisé en octobre prochain, le Captur calquera sa gamme sur celle de la Clio avec les livrées Life, Zen, Intens, Initiale Paris et probablement RS Line . Le Peugeot 2008, quant à lui, arrivera en concession début 2020 et se déclinera en quatre niveaux de finition : Active, Allure, GT Line et GT. L’un comme l’autre vont revoir leurs prix à la hausse avec un ticket d’entrée supérieur à 20 000 € (67000 DT) avec les moteurs à essence de 100 ch. Autre point commun, ils sont tous les deux produits en Espagne : Vigo pour le Peugeot et Valladolid pour le Captur. Néanmoins, ils devront aussi compter sur le renouvellement de deux autres modèles majeurs : le Nissan Juke II (automne 2019) et Opel Mokka X II (printemps 2020).

2008 ii captur ii

Bilan

Si Peugeot a frappé les esprits avec sa nouvelle 208, Renault n’a pas dit son dernier mot avec le Captur II. Son style élégant et dynamique s’accompagnera d’une finition de haut niveau assortie d’un équipement high-tech, tout en améliorant ses dispositions familiales. Sur ce dernier point, le 2008 va avoir du répondant grâce à l’étirement de son gabarit, alors qu’à l’image du 3008 ses habits de SUV sportif devraient faire mouche. Enfin, dans ce match à couteaux tirés, le Renault aura un ultime atout dans sa manche : ses versions hybrides. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut